Conditions de réussite

Réussir une démarche de coaching demande autant au coach qu’au coaché.

La Posture déontologique du coach

Tout au long de la démarche, Le Metteur en Mots® s’engage à respecter une posture professionnelle conforme aux éléments principaux résumés comme suit par les fédérations professionnelles de coaching.

Le coach, dans sa pratique professionnelle, est indépendant et loyal, formé et supervisé. Il pratique dans le respect des valeurs humaines et professionnelles du coaching. Il respecte les valeurs, la culture, les aspirations et les croyances du coaché, et garantit à ce dernier la confidentialité de leurs échanges.

Il ne s’engage dans l’accompagnement d’un coaché que s’il a recueilli son adhésion explicite et son consentement. Tout au long de son intervention, le coach cherche à favoriser l’autonomie de la personne coachée et n’abuse pas de sa position. Son intervention est cadrée formellement dans un contrat bipartite.

Le coach établit un climat de confiance avec le coaché permettant l’instauration d’une alliance de travail, de collaboration et un réel investissement mutuel au service du coaché. Pour cela, il adopte une posture de bienveillance et de non-jugement tout au long de son intervention.

Il prend garde à bien définir des objectifs devant être atteints par le coaché à l’issue de l’accompagnement. Tout au long du coaching, il veille à maintenir l’orientation des travaux et de l’activité du coaché vers l’atteinte de ses objectifs. Il met en place des mécanismes de co-validation des objectifs, des méthodes, des phases et de l’organisation de la démarche dans le temps. Il prescrit des tâches entre deux sessions et demande un feedback au coaché. Le coach peut autant que de besoin avoir recours à un confrère, sans que ceci puisse changer les modalités du présent contrat.

L’accompagnement individuel s’exerce dans la synthèse des intérêts du client et de son organisation.

Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation dans laquelle intervention a lieu. Il ne peut rendre compte de son action au donneur d’ordre que dans les limites établies avec le collaborateur accompagné.

Les conditions de réussite de la part du (de la) coaché(e)

Pour favoriser la réussite de la démarche, vous serez incité à « mettre carte sur table », à vous engager pleinement en partageant vos succès et vos échecs, vos enthousiasmes et vos craintes.

Vous préparerez les réunions en effectuant les tâches inter séances définies avec moi, et en anticipant les éléments que vous souhaiterez aborder au cours de la réunion suivante. À cette fin, vous pourrez rédiger un « journal de bord » tout au long du coaching.

Vous mettrez en valeur les « petits pas » réalisés et échangerez avec moi sur les conditions les plus favorables pour les multiplier.

Vous garderez la responsabilité des décisions prises lors de la démarche de développement professionnel et personnel.

Vous vous engagerez à être ponctuel dans les rendez-vous pris.

Utilisez les liens suivants pour revenir à la page précédente ou pour revenir à la page d’accueil